LA CONFIANCE DES ACHETEURS SOUTIENT LE MARCHÉ IMMOBILIER MALGRÉ UNE REPRISE INÉGALE AU CANADA

Dans certaines villes, les marchés sont survoltés alors que d’autres affichent une croissance modeste

Dans certaines villes, les marchés sont survoltés alors que d’autres affichent une croissance modeste

Après avoir connu un départ soutenu, malgré une reprise géographiquement inégale en début d’année, le marché immobilier canadien s’est stabilisé en 2010 selon l’Étude sur les prix des maisons de Royal LePage. La reprise économique, suite à la récession qui a débuté au troisième trimestre de 2009, s’est poursuivi au premier trimestre de cet année. Pendant que le volume des ventes et les prix étaient à la hausse comparativement à l’année dernière, un coup d’œil aux deux dernières années qui ont marqué le début et la fin de la récession démontre que certaines villes ont subi l’effet montagnes russes. C’est-à-dire une forte augmentation suivie par une diminution des prix, pendant que certaines régions n’ont connu aucune baisse des prix moyen des propriétés.

L’Étude sur le prix des maisons de Royal LePage 1er trimestre 2010

L’Étude sur le prix des maisons de Royal LePage 1er trimestre 2010