Les hypothèques démystifiées : combien pouvez-vous emprunter?

La maison constitue généralement l’achat le plus important de votre vie et, pour la plupart des canadiens, cela signifie l’obtention d’un prêt hypothécaire. Le montant de votre prêt déterminera la dimension et l’emplacement de votre nouvelle maison mais aussi le montant de vos paiements. Comment les institutions financières décident-elles du montant de votre prêt hypothécaire?
Les institutions financières (banques, caisses populaires, sociétés fiduciaires et compagnies d’assurance) veulent être sûres de votre capacité à rembourser l’argent emprunté. Après cela, le processus de demande de prêt sera complet. Les prêteurs prennent en compte votre revenu, vos antécédents de crédit, votre niveau d’endettement et votre parcours professionnel sans oublier la valeur du bien immobilier que vous souhaitez acheter.

Bien qu’une certaine discrétion entoure la façon de déterminer le montant exact, votre prêt est généralement calculé en utilisant des formules fixes : l’amortissement brut de la dette (ABD) et l’amortissement total de la dette (ATD). L’ABD est le pourcentage de votre revenu mensuel brut (avant les taxes) demandé pour couvrir vos payements sur l’hypothèque principale, l’intérêt hypothécaire, les taxes foncières et parfois même le chauffage. Votre ABD ne doit pas dépasser 28 % pour un prêt conventionnel et 35% pour un prêt assuré à taux élevé. Comme nombreux sont ceux qui doivent de l’argent à d’autres créanciers (prêt pour achat de voiture, prêt étudiant, cartes de crédit, etc.), on fait appel à l’ATD pour avoir une idée plus précise de ce que vous pouvez vous permettre. L’ATD est le pourcentage de votre revenu mensuel brut nécessaire pour couvrir l’hypothèque principale, l’intérêt hypothécaire, les taxes foncières, le chauffage et toutes vos autres dettes. Votre ATD ne devrait pas excéder 35 % pour un prêt conventionnel et 42% pour un prêt assuré.

Plusieurs autres facteurs pourront influencer le montant final de l’hypothèque. Un rapport de crédit médiocre ou le manque de stabilité professionnelle, par exemple, peuvent vous disqualifier complètement ou faire baisser considérablement le montant total. En outre, le fait qu’un prêteur accepte d’approuver le montant de votre hypothèque ne garantit pas que vous aurez la capacité réelle d’acquitter vos payements mensuels.

Pour réellement comprendre combien vous pouvez vous permettre, il vous faut examiner vos autres dépenses mensuelles (celles qui n’ont pas été prises en compte dans les calculs du prêteur comme vos loisirs, les actions de charité, les vacances, etc.). Rappelez-vous qu’il vous sera également demandé de déposer une certaine somme (au moins 20 % pour les prêts traditionnels et 5 % pour les prêts assurés) ainsi que de l’argent pour couvrir les frais de clôture de la transaction. Pour en savoir plus sur les hypothèques, pour faire des simulations et des demandes en ligne, visitez le site http://www.royallepage.ca/francais/.